Le Canada


Infos utiles
Argent
Dollar canadien
Décalage
été : -7h

horaire
hiver : -7h
Durée vol
9h30
Langue
anglais,français
Vaccins
non
Visa
oui

Flux rss des articles



agence ebookersagence hotels.comagence look voyagesagence promovacances

Une invitation du Canada pour Aung San Suu Kyi

Le premier ministre canadien Stephen Harper a invité la dissidente birmane Aung San Suu kyi à effectuer une visite au Canada. Il a indiqué dans un communiqué « Je suis heureux d’annoncer que le gouvernement du Canada a invité Aung San Suu Kyi à venir au Canada pour accepter personnellement son titre de citoyenne canadienne honoraire. » Il a ajouté «  Nous espérons qu’elle sera en mesure d’accepter notre invitation lorsque cela lui conviendra. Nous avons conscience que la priorité immédiate d’Aung San Suu Kyi depuis sa liberté de son assignation à résidence est de concentrer ses énergies sur des consultations et un dialogue avec la Birmanie, bien avant de faire des voyages internationaux. »

Aung San Suu kyi, lauréate pour le prix Nobel de la paix en 1991, est l’opposante numéro un de la junte militaire en Birmanie. Fille du héros de l’indépendance, le Général Aung San, elle a été assignée à résidence au cours de 15 ans des 21 dernières années pour son combat  pour la démocratie. Elle avait été libérée le 13 Novembre dernier de son assignation à résidence, tout juste après les dernières élections législatives dont le déroulement a été sévèrement critiqué par les démocraties occidentales. Sans aucune surprise, le parti de la junte militaire s’est proclamé vainqueur. Depuis la fin de son assignation à résidence, l’opposante birmane a fait savoir qu’elle compte continuer son combat politique au sein de son parti, la Ligue Nationale pour la Démocratie.

Elle s’est également déclarée « prête à dialoguer avec le chef de la junte militaire au pouvoir ainsi qu’avec les pays occidentaux en vue d’enrayer les sanctions contre la Birmanie, un pays qui est dirigé depuis 48 ans par les généraux, si tel est le souhait véritable du peuple birman. »

D’un autre point de vue, Aung San Suu KYI, dont la belle-mère est québéquoise, avait remercié le peuple canadien pour son soutien continu tout au long de la détention surveillée. Elle s’est vue décerner en 2007 le titre de citoyenne canadienne honoraire.

M. Stephen Harper a finalement déclaré que « La politique du Canada à l’égard de la Birmanie prend en compte les graves problèmes que le régime militaire a générés pour le peuple birman. Il a incité les autorités birmanes à « engager un dialogue authentique et inclusif » avec les forces vives du pays en vue de rétablir la démocratie.

Les chutes du Niagara
Rechercher un vol
Un service Altavacances